CE POÈME A ÉTÉ ÉCRIT EN 1869

GUÉRISON

Et les gens sont restés à la maison

Ils lisent des livres et entendent de la musique

Et se sont reposés et ont fait de l’exercice

Ils ont fait de l’art et joué

Et ils ont appris de nouvelles façons d’être.

Ils se sont arrêtés

Et ont entendu profondément.

Quelqu’un a médité

Quelqu’un a prié

Quelqu’un a dansé

Quelqu’un a connu son ombre.

Et les gens commencent à penser différemment

Et des gens se sont soignés,

Et en l’absence de gens qui vivaient de manières ignorantes,

Dangereuses, sans sens et sans cœur

Même la terre a commencé à guérir,

Et quand le danger s’est terminé

Les gens se sont rencontrés

Ils ont regretté les morts

Et ils ont fait de nouveaux choix

Et rêvé de nouvelles visions

Et ils ont créé de nouveaux modes de vie

Et ils ont complètement guéri la terre.

Un poème de Kathleen O ‘ Meara (1839-1888)

331 partageJ’aimeCommenterPartager

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :